Arthrose : comment soulager les douleurs naturellement

 
Illustration Arthrose.jpeg

34 % des Français aujourd’hui souffrent de douleurs articulaires. Arthrose, arthrite, rhumatismes…

Les anti-inflammatoires sont à ce jour les médicaments les plus prescrits au monde en réponse à ce phénomène en forte hausse.

Malheureusement, s’ils offrent souvent une réponse en terme de soulagement de la douleur, leur action est symptomatique et leurs effets secondaires sont nombreux : ulcères, insuffisance rénale, hypertension, troubles de la coagulation…

Comment soulager les douleurs articulaires naturellement et surtout comment les prévenir ?

Dans cet article nous allons essentiellement parler d’arthrose, mais vous allez voir que les autres problèmes articulaires ont des causes communes et une façon finalement assez semblable des les appréhender et d’apporter des solutions préventives et de soulagement des symptômes.

Que se passe-t-il en cas d’arthrose ?

L’arthrose est le résultat d’un processus inflammatoire qui peut avoir des causes différentes que nous verrons un peu plus loin.

Quand tout va bien, les chondrocytes, cellules spécialisées qui fabriquent le cartilage, synthétisent du collagène, qui donne sa résistance à l’articulation et des protéoglycanes à partir du glucose, qui permettent d’absorber les chocs.

En cas d’arthrose, ces chondrocytes ne parviennent plus à remplir leur rôle. Les enzymes nécessaires à la fabrication des protéoglycanes à partir du glucose sont bloquées par

l’inflammation.

Les chondrocytes ne produisent alors plus de cartilage neuf en remplacement de celui qui disparaît sous l’effet de différents facteurs.

Les causes les plus courantes identifiées dans les problèmes d’arthrose sont le surpoids, les traumatismes articulaires, le désalignement osseux qui apparaît avec l’âge et qui entraîne une pression par endroits et donc une usure du cartilage, les mouvements répétitifs, la sédentarité, l’hyperacidité de l’organisme.

Le cartilage est un tissu vivant et en tant que tel, il est capable de se régénérer. Les douleurs articulaires ne sont donc pas une fatalité, pas plus que les autres « maladies » d’ailleurs.

Tout d’abord il est important de rappeler que s’il y a douleur c’est qu’il y a inflammation. Or le phénomène inflammatoire est un phénomène de réparation. Plutôt que d’essayer de supprimer le symptôme, ici la douleur, il est nécessaire de s’intéresser à la cause pour agir directement dessus.

1. Reminéraliser

Probablement l’aspect le plus important dans la prise en charge de l’arthrose. Pour diminuer l’acidité présente aux niveau des articulations qui entraîne cette inflammation, il est important d’apporter un maximum de minéraux.

Jus de légumes, Plasma de Quinton, ortie, prêle, sève de bouleau, fruits et légumes crus, algues, graines germées… Les possibilités sont nombreuses. En parallèle il est important de diminuer les sources d’acidité issues de l’alimentation et du mode de vie.

2. Perte de poids

Le surpoids entraîne une production de cytokines pro-inflammatoires et augmente la pression exercée notamment sur les membres inférieurs. Le retour à un poids de forme sera donc une étape essentielle pour rééquilibrer le terrain.

3. Drainage lymphatique

Une lymphe purifiée et circulante va permettre de diriger les déchets toxiques vers les émonctoires en vue de leur élimination.

Cataplasmes d’argile ou d’huile de ricin, massages, douche écossaise, plantes médicinales (voir « supplémentation »), brossage à sec de la peau, activité physique, jeûne, jusd’orange à l’extracteur sont des pratiques très efficaces pour nettoyer la lymphe en profondeur et ainsi diminuer l’inflammation.

A choisir bien entendu en fonction de vos capacités adaptatives et de votre terrain.

3. Activité physique

Une activité physique régulière et modérée, en évitant les sports traumatisants, permet la sécrétion d’endorphine, un neurotransmetteur anti-douleur, d’assurer une continuité dans la mobilité de l’articulation et de faciliter le drainage des toxines.

4. Supplémentation

En complément de ces mesures d’hygiène de vie, il est possible de prendre des compléments alimentaires ou des aliments spécifiques pour restructurer les articulations et diminuer l’inflammation.

• Le gingembre et le curcuma possèdent un fort pouvoir alcalinisant et anti-inflammatoire. On pourra donc en ajouter généreusement dans l’alimentation, en particulier dans les jus.

• Les plantes médicinales à visée dépuratives et drainantes, telles que celles que l’on trouve dans les mélanges Reno 1, Lympho 1 et Lympho 2

• De bonnes sources de gras oméga 3

Les huiles et margarines de tournesol, de maïs, de soja sont a éviter en raison de leur action pro-inflammatoire. Il est nécessaire au contraire de favoriser les sources d’oméga 3,

anti-inflammatoires : graines et oléagineux (graines de chia, graines de lin, noix de Grenoble…) et les huiles de cameline, de noix, de colza.

Enfin, il existe bien entendu des plantes et des huiles essentielles très efficaces sur les douleurs : l’harpagophytum, le cassis, la gaulthérie… Leur action étant uniquement symptomatique, utilisez-les en complément d’une hygiène de vie globale, telle que nous venons de décrire, visant à un retour à l’équilibre.

Article rédigé pour le blog Regenerescence

 
Hello Nobo